Evanela fait découvrir les Maîtres d’Art français de luxe

par déposé en vertu de Expériences & lieux uniques, Idées de business, Rencontres avec des experts du voyage.

Lucie Knappek exerce un métier rare et noble, celui de « découvreuse » du savoir-faire unique des Maîtres d’Art français. « Je fais ouvrir les portes des ateliers d’art prestigieux, habituellement fermés au grand public, d’artisans d’exception afin de perpétuer leur savoir-faire, d’une façon privée et personnalisée… »

Fille d’artiste et arrière-petite-fille de corsetière, Lucie portait dans ces gênes la passion de l’art et la volonté de préserver et de léguer les connaissances de ces Maîtres d’Art, héritiers d’un patrimoine unique. Quelle mission magnifique que celle de participer à la transmission de l’héritage d’un patrimoine artisanal ancestral en alliant la rareté, l’excellence et le partage !

La création de sa société Evanela, il y a 2 ans, première agence (et la seule en France) spécialisée dans la découverte privée et de l’événementiel autour de l’artisanat d’art, était presque une évidence. Evanela conçoit des expériences sur mesure, que Lucie appelle « effortless Parisian chic », à travers des rencontres avec des créateurs de luxe de tous les domaines :

  • mode, haute couture et accessoires
  • meubles et objets
  • orfèvrerie, joaillerie, horlogerie
  • conservation et restauration
  • design et décoration (ébénistes, maîtres verriers, mosaïstes, doreurs…)

Dans son réseau, Evanela compte pour le moment une 100-aine de partenaires Maîtres d’Art, tous des coups de cœur de Lucie, à Paris (80%) et sur la Côte d’Azur.

Evanela travaille exclusivement avec des agences de voyages. Les paniers moyens commencent à 500€ TTC pour 2 personnes et 2 heures de découverte, pour aller à plus de 3000€TTC, par exemple, pour 6 personnes et une journée de 3 visites.

Evanela fait partie du Guide des Fournisseurs de TheTravelExperts.fr et nous avons rencontré Lucie, sa créatrice, le 7 mai dernier dans l’atelier d’une doreuse, partenaire d’Evanela. Voici cet entretien vidéo :