Qu’est-ce qu’un bon réceptif d’après les agences de voyages françaises

par déposé en vertu de Insights & Innovations.

Un sondage récent, fait par TheTravelExperts, sur les rapports entre agences de voyages et réceptifs ou, plus précisément, entre agences outbound (qui font partir des nationaux soit à l’étranger, soit dans d’autres régions et villes de leur pays) et agences inbound (qui accueillent des étrangers dans leur pays ou des nationaux venant d’autres régions ou villes), démontre que :

    • 8 agences de voyages outbound sur 10 travaillent avec des réceptifs ou agences inbound

 

    • Ces réceptifs sont majoritairement étrangers, basés à l’étranger ou représentés en France

 

    • Pour trouver le bon réceptif, les agences de voyages privilégient les salons professionnels et pas uniquement le Frenchy IFTM-Top Resa. Les agents se déplacent pour dénicher la perle rare : à Barcelone pour EIBTM, à Francfort pour Imex, à Berlin pour ITB, à Londres pour WTM, à Paris pour le Medex, Map Pro et bien sûr IFTM Top Resa, à Avignon pour Ditex, aux workshops par ci, par là… Le contact direct, les yeux dans les yeux, est primordial. Les annuaires sont peu utilisés

 

    • Globalement les agences sont satisfaites de leurs réceptifs

 

  • Le réceptif idéal ? Il faut dire que les agences de voyages sont très, très exigeantes. « Réactivité », « rapidité », « accuser de suite réception de la demande », « rapidité de la réponse et de l’envoi du devis »… ce sont les expressions qui reviennent le plus. Et le premier motif d’insatisfaction : la lenteur dans l’envoi du devis, bien sûr !

Un agent de voyages a partagé son expérience de plus de 40 ans de travail avec des réceptifs : à lire, à l’avant-dernière page de la synthèse. Et tout à la fin du document : une définition complète de ce qu’est un réceptif, toujours bon à rappeler.

 

 

//