Qu’est-ce qu’un bon réceptif d’après les agences de voyages françaises

par déposé en vertu de Insights & Innovations.

Un sondage récent, fait par TheTravelExperts, sur les rapports entre agences de voyages et réceptifs ou, plus précisément, entre agences outbound (qui font partir des nationaux soit à l’étranger, soit dans d’autres régions et villes de leur pays) et agences inbound (qui accueillent des étrangers dans leur pays ou des nationaux venant d’autres régions ou villes), démontre que :

    • 8 agences de voyages outbound sur 10 travaillent avec des réceptifs ou agences inbound

 

    • Ces réceptifs sont majoritairement étrangers, basés à l’étranger ou représentés en France

 

    • Pour trouver le bon réceptif, les agences de voyages privilégient les salons professionnels et pas uniquement le Frenchy IFTM-Top Resa. Les agents se déplacent pour dénicher la perle rare : à Barcelone pour EIBTM, à Francfort pour Imex, à Berlin pour ITB, à Londres pour WTM, à Paris pour le Medex, Map Pro et bien sûr IFTM Top Resa, à Avignon pour Ditex, aux workshops par ci, par là… Le contact direct, les yeux dans les yeux, est primordial. Les annuaires sont peu utilisés

 

    • Globalement les agences sont satisfaites de leurs réceptifs

 

  • Le réceptif idéal ? Il faut dire que les agences de voyages sont très, très exigeantes. “Réactivité”, “rapidité”, “accuser de suite réception de la demande”, “rapidité de la réponse et de l’envoi du devis”… ce sont les expressions qui reviennent le plus. Et le premier motif d’insatisfaction : la lenteur dans l’envoi du devis, bien sûr !

Un agent de voyages a partagé son expérience de plus de 40 ans de travail avec des réceptifs : à lire, à l’avant-dernière page de la synthèse. Et tout à la fin du document : une définition complète de ce qu’est un réceptif, toujours bon à rappeler.

 

 

//